La ville aux trois forts

L’histoire de Le Portel se dévoile
autour de trois sites :

 ●   le Fort de l’Heurt
●   le Fort d’Alprech
   ●   le Fort de Couppes

Le Fort de l’Heurt a été édifié en 1803 par Napoléon Bonaparte.

fort2

 » Heurt  » tire ses origines  » d’heustrière  » ce qui signifie  » île aux huîtres « , puis au fil des ans est devenu  » heustre  » et enfin  » heurt ». Le projet de construction du fort de l’Heurt fut arrêté par Bonaparte le 30 germinal an XI (20 avril 1803), et la réalisation des plans fut confiée au lieutenant colonel Dode, Sous-Directeur des fortifications. Le 4 prairial (24 mai), les travaux commençaient sous la direction du capitaine du génie Gouville et les premières pierres étaient posées, entamant ainsi la construction de la maçonnerie du fort. Après bien des dommages dues aux tempêtes et aux attaques incessantes des Anglais, le fort fut enfin opérationnel le 16 juillet 1804. Il avait pour but de protéger par le sud le mouillage de la flottille du Camp de Boulogne et avait un jumeau qui se trouvait à la pointe de la crèche.Napoléon Bonaparte leva le camp en 1805, et il fallut attendre la seconde guerre mondiale pour que le fort retrouve son unité militaire.

Aquarelle de Jules Victor Vaillant  plan du FDH
Aquarelle de Jules Victor Vaillant                           Plan du fort de l’Heurt

maquette FDH 1804
Maquette du fort

crédit photos : ASFHpp

Le Fort de l’Heurt est devenu aujourd’hui un site moulier. La « pêche aux moules » est une véritable tradition locale pour les portelois et fait la joie de nombreux touristes en visite sur la commune.

fort h aujour 1

  

Le fort aujourd’hui